Événements en cours

Marché blanc - Exposition-vente des membres 2017
17 novembre au 15 décembre 2017
Vernissage le vendredi 15 décembre 17 h

Description

Formulaire d'inscription download lp


Célébrons le besoin de s’exprimer, de créer et de collectionner!

Langage Plus lance une première exposition-vente des créations de tous ses membres! Loin d’être une pratique clandestine ou illégale, sur le Marché blanc, il est permis de s’exprimer avec ses tripes! Pour cette première édition, nous vous proposons de créer en toute liberté et aucun thème n’est imposé. Tout le monde est aussi invité à devenir collectionneur et à laisser son cœur s’emballer pour l’art!

 

Devenez complices du Marché blanc!

Sur le Marché blanc, les œuvres restent anonymes jusqu’au dévoilement des noms des créateurs après leur acquisition. Seule une liste des participants est publiée, mais attention, cet encan permet aux créateurs de bluffer jusqu’à la fin de l’exposition pour alimenter les spéculations. Pour l’acheteur, c’est un coup de dés qui se base avant tout sur un coup de cœur : miserez-vous sur une création d’un artiste professionnel ou sur un talent inconnu?

Sous forme d’encan silencieux, les créations peuvent être acquises par le public. La mise de départ est déterminée par son créateur et doit se situer entre 1 $ et 100 $. C’est l’acheteur le plus offrant qui deviendra le collectionneur! À la convenance des créateurs, un minimum de 50 % des profits de chaque vente sera versé au service éducatif de Langage Plus.

L’exposition se tiendra à Langage Plus du 17 novembre au 15 décembre 2017 et les créations seront aussi disponibles en ligne sur le site web de Langage Plus jusqu’à la fin de l’encan. Tout au long de l’exposition, le public pourra faire monter les enchères silencieuses à distance jusqu’au 15 décembre à midi. À 17 h cette même journée, le public aura encore une dernière heure pour miser sur place. Les acheteurs ayant remporté leur mise seront annoncés à partir de 18 h, en même temps que le dévoilement du nom du créateur associé à l’œuvre acquise.

 

Langage Plus s’emballe pour ses membres!

Le centre relève le défi de cette exposition éclectique à la couleur de ses membres, puisque le jeu est d’encourager l’acte de créer, de resserrer les liens de la communauté Langage Plus, de provoquer des coups de cœur et de permettre l’acquisition d’une création significative qui habitera votre environnement quotidien.

 

Pour participer à l’exposition-vente :

+ Être membre à jour de Langage Plus, peu importe votre âge ou statut de membre; + Respecter le format maximum de 18 x 24 pouces pour une création bidimensionnelle ou de 18 x 24 x 24 pouces pour une création sculpturale;

+ Apporter votre création et le formulaire complété au plus tard le dimanche 5 novembre à 16 h;

+ Ne pas signer votre œuvre au recto pour respecter l’anonymat de l’activité;

+ Langage Plus exposera votre création telle quelle et vous êtes libres de fournir un encadrement;

+ Si le cœur vous en dit, deux séances de création à Langage Plus vous sont offertes le samedi 14 octobre (12 h à 16 h 30) et le dimanche 5 novembre (13 h à 16 h). Coût : 10 $, matériaux fournis, sur réservation.

 

Pour être acheteur au Marché blanc :

+ Consulter les créations sur place à Langage Plus ou en ligne (www.langageplus.com ou sur Facebook);

+ Miser sur une ou plusieurs créations sur place à Langage Plus ou par courriel (residences@langageplus.com) jusqu’au 15 décembre à midi. Des mises de dernière minute pourront se faire sur place le 15 décembre entre 17 h et 18 h. Vous vous engagez envers Langage Plus et l’artiste à payer cette somme si vous remportez votre mise;

+ Le paiement des œuvres se fera sur place en argent ou par Visa lors du finissage;

+ Suivre régulièrement le développement de l’encan pour ne pas laisser un trésor vous échapper…




Soirée des membres
Soirée des membres
Laurent ODELAIN (Strasbourg)
20 octobre 2017 17 h

Description

Le vendredi 20 octobre 2017, 17 h
Gratuit pour les membres
Devenez membre sur place ou via notre site Web.
Veuillez nous confirmer votre présence s.v.p.
Des boissons non-alcoolisées seront aussi disponibles.

HORAIRE

17 h - Activité de dégustation vin caché

+ Apportez une bouteille de vin rouge ou blanc à partager.
+ Les étiquettes des bouteilles seront masquées dès votre arrivée pour une dégustation à l'aveuglette.
+ Le jeu consiste à noter les vins et celui le mieux noté se méritera une récompense!
+ Vous ne buvez pas d'alcool? Pourquoi ne pas nous faire découvrir un vin non-alcoolisé!
+ Vous êtes libres d'apporter un fromage ou un accompagnement assorti à votre vin.

18 h - Présentation de l'artiste Laurent Odelain (Strasbourg)
+ Laurent Odelain présentera sa réflexion artistique et son projet de création à Alma.
+ Dans une formule conviviale, vous pourrez échanger avec lui toute la soirée.
+ Curieux de son travail? Faites déjà un tour de piste : www.laurentodelain.com




Résidences croisées Grand Est, France / Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec
Résidences croisées Grand Est, France / Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec
Laurent ODELAIN (Strasbourg)
18 septembre au 18 novembre 2017
Alma -
Vernissage le vendredi 17 novembre 17 h

Description

 grande décharge 2

© Laurent Odelain, 2017


Création avec les paysages du lac Saint-Jean, d'Alma et de la rivière Saguenay

 

« Les paysages et les éléments qui les composent sont les matériaux fondamentaux de ma recherche artistique.

J'arrive à Langage Plus pour deux mois afin d'explorer les alentours d'Alma, des Petite et Grande Décharges, du lac Saint-Jean et de la rivière Saguenay. J'en ferai des images et réaliserai des enregistrements vidéo de mises en mouvements de corps et d'objets au sein de ces lieux. Les différentes créations qui en découleront (photographies, vidéos, textes) seront présentées dans mon exposition à Langage Plus à partir du 17 novembre.

Afin de nourrir mon imaginaire face à la géographie de la région, je serais curieux de connaître, même très succinctement, quelques anecdotes personnelles (expériences ou aventures vécues) ou collectives et culturelles (légendes, contes, histoires populaires et citoyennes) ayant pris place dans ces paysages. Qu'est-ce qui les rend particuliers à vos yeux et à vos corps? Comment y résonne votre histoire?

Je vous invite à vous munir d'un crayon et à venir indiquer sur cette représentation* des rives du lac Saint-Jean et de la rivière Saguenay, ces lieux, en y marquant une croix et en inscrivant à côté le nom de l'endroit et quelques phrases ou dessins décrivant votre expérience ou toute chose pouvant me guider. Vous pouvez aussi m'indiquer une adresse courriel afin que je vous contacte, si vous le souhaitez, ou directement m'envoyer un courriel à l'adresse ci-dessous, simplement, ou encore passer me voir dans mon atelier à Langage Plus.

Si d'aventure vous aviez des points de vue intéressants à me faire découvrir, je vous y suivrais très volontiers.

Cette carte légendée à partie de vos expériences des paysages sera un élément central de ma création à Alma et fera écho à mes propores expérimentations.

Je recherche également des matériaux ou des objets à activer dans ces lieux et dans mes images, pouvant se référer à ces anecdotes, ou ayant à voir, quelque part, avec ces lieux et avec les activités qu'on y engage. Des outils divers, des formes usuelles, mécaniques ou rituelles, des matières exploitées ou rapportées, des véhicules, des éléments minéraux ou végétaux, des équipements sportfids ou ludiques...

Au plaisir d'échanger avec vous.

Laurent Odelain »

laurent.odelain(a)gmail.com
www.laurentodelain.com

 

*Pour participer au projet de Laurent, rendez-vous à Langage Plus ou communiquez avec l'artiste.


+ + + + + + + + 

Résidences croisées Grand Est, France / Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec
En collaboration avec l'Agence culturelle / Frac Alsace et le Centre Sagamie, la résidence de Laurent Odelain est soutenue par l'entente de développement culturel entre la Ville d’Alma et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.




Oubliées ou disparues : Akonessen, Zitya, Tina, Marie et les autres
Oubliées ou disparues : Akonessen, Zitya, Tina, Marie et les autres
Exposition collective avec neuf femmes artistes et artisanes autochtones
15 septembre au 5 novembre 2017
Vernissage le vendredi 15 septembre 17 h

Description

Exposition collective avec / Group exhibition with :

Hannah CLAUS
Nadia MYRE
Sylvie BERNARD
Mariette MANIGOUCHE
Diane BLACKSMITH
Lise BIBEAU
Annette NOLETT
Diane ROBERTSON
et une artiste anonyme / and an anonymous artist

 

montage web

Nadia Myre, Sans titre, 2015 / Sylvie Bernard, Croix- Sculpture portable, 2015 / Diane Blacksmith, Châle de kokum, 2015

 

Rendant hommage aux femmes autochtones, cette exposition porte un regard à la fois intimiste et social sur leur apport à l’histoire et plus spécifiquement à celle de l’art. À travers les œuvres, la notion de disparition se révèle de plus d’une façon. Chaque drame personnel lié à ces filles et femmes autochtones disparues ici comme ailleurs s’inscrit dans une tragédie sociale universelle. De même, une dimension intérieure, spirituelle et poétique souligne l’aspect plus intimiste vécu par les proches des disparues. L’exposition met aussi en lumière un manque flagrant de données dans les archives de musées à propos de la contribution des femmes autochtones à l’histoire de l’art. Neuf artistes ont ainsi été invitées par la commissaire Sylvie Paré à créer une œuvre concernant des femmes marquantes oubliées ou disparues.
 

Commissaire : Sylvie Paré

 

 

Rendering homage to Aboriginal women, this exhibition takes a look both an intimate and social at this group’s contribution to history, specifically that of art. Across these works, the notion of disappearance reveals itself in more ways than one. Here, each personal drama linked to missing Aboriginal women and girls is inscribed, as elsewhere, within a universal social tragedy. In turn, interior, spiritual and pœtic dimensions serve to underline the most personal aspect lived by those close to the disappeared. The exhibition also sheds light on a flagrant absence of data in the archives of museums regarding Aboriginal women’s contributions to the history of art. Nine artists have therefore been invited by curator Sylvie Paré to create a work concerning the noteworthy women who are forgotten or disappeared.


Curator : Sylvie Paré

 


 

D’un père abénakis et d’une mère québécoise, c’est en tant qu’auteur-compositeur-interprète que Sylvie Bernard s’est d’abord fait connaître des Québécois. Artisane, elle est consultante et spécialiste dans l’art de la broderie perlée.
 

Annette Nolett est une artisane experte dans la pratique de la vannerie abénakise. Elle crée des œuvres originales afin de favoriser la transmission de son savoir-faire traditionnel auprès des jeunes de sa communauté. Elle enseigne également les rudiments de cette technique dans le cadre d’ateliers de formation qu’elle a mis sur pied.
 

Nadia Myre est une artiste multidisciplinaire anishinabe qui explore les notions de perte, de désir, d’identité et de mémoire. Dans son travail, elle utilise des processus collaboratifs comme stratégies de création.


D’une mère huronne-wendat, Sylvie Paré est artiste en arts visuels et muséologue. Elle s’intéresse entre autres à la question du devoir de mémoire dans sa pratique artistique. Elle agit comme commissaire dans le cadre de ce projet. 
 

Hannah Claus est une artiste visuelle qui crée des installations et vidéos pour parler de la mémoire, la fragilité et l’identité. Elle s’inspire surtout de son héritage Kanien'kehà:ka [Mohawk] afin de présenter une perspective autochtone dans ses œuvres. Elle demeure à Tiohtià:ke (Montréal) où elle a complété sa maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia en 2004. Ses installations ont été exposées à travers le Canada, ainsi qu’aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, au Mexique et au Chili. Parmi ses œuvres acquises par des collections publiques, notons la Banque d'art du Conseil des arts du Canada, la Ville de Montréal et le ministère des Affaires mondiales Canada. 


Artisane ilnue, Mariette Manigouche possède une grande maîtrise des savoir-faire traditionnels de sa nation, notamment la fabrication des tentes traditionnelles, la broderie, la couture, le tressage et les processus de traitement des peaux. Elle aime relever des défis techniques dans sa création.


Lise Bibeau est une artisane multidisciplinaire. Elle s’intéresse au travail de l’écorce de bouleau et de la vannerie abénakise qui s’allient à des concepts de mobilier et d’éléments de design diversifiés.


Diane Blacksmith pratique de façon professionnelle l’artisanat traditionnel depuis l’âge de 12 ans. Le cuir, les poils de caribou, l’écorce de bouleau et les aiguilles de porc-épic sont quelques-uns des matériaux qu’elle utilise.


Diane Robertson (1960-1993) fut une figure marquante de l’art contemporain autochtone. En plus du dessin, elle est connue pour ses installations et ses performances. Disparue en plein envol d’une carrière florissante, elle a participé à de nombreux événements au Québec et à l’international avant de s’éteindre subitement.


 


 


Une collaboration avec La Boîte Rouge VIF et Les Productions Ondinnok Inc. / A collaboration with La Boîte Rouge VIF and Ondinnok Productions Inc.

 

LOGO BRV BLANC

 
 


 

Ce projet est rendu possible grâce à Patrimoine canadien, au Fonds en fiducie FIC et au Secrétariat à la condition féminine. 


patrimoine canadien fr-bi blanc logo         



fonds-indiens           


          

logo quebec renv    

 

   






Animé par Joomla!