Événements en cours

sur fond blanc
sur fond blanc
Aldric MATHIEU (Marseille)
7 avril au 28 mai 2017
Vernissage le vendredi 7 avril 17 h

Description

aldric web

Sans titre / A lino ma non a fresco, 2017. Acrylique sur linoleum et spray paint. Environ 60x40


sur fond blanc

Les différentes propositions de Aldric Mathieu pour l’exposition sur fond blanc déploient un véritable champ d’exploration de l’actualité de la peinture. Sur le lac gelé, c’est une porte peinte plantée dans la neige, dans la galerie, c’est le linoléum peint qui arrache le blanc du mur pour y introduire des strates de couleur. L’artiste tente de tricoter la couleur avec l’ici, de tisser un autre rapport au lieu. Le visiteur ou le passant est amené à se faire habitant, à questionner son passage, à jauger l’espace, la couleur agissant comme une faille, une proposition pour que le corps et l’œil s’y mettent au travail. Pigment mat, en aplat, vif ou fluorescent, matière aux bords déchirés, installation monumentale et bâtons peints essaimés dans la ville : les interventions et les œuvres présentées pour l’exposition rendent compte d’une mise en danger de nos repères par le plaisir de la couleur.

+ Cette exposition a été produite lors d’une résidence de deux mois à Alma avec le programme Map des Pépinières européennes pour jeunes artistes, ainsi qu'avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Centre Sagamie.

 


 

Aldric Mathieu’s works in the exhibition sur fond blanc provide a field for exploring the current state of painting. A painted door stands in the snow on a frozen lake; in the gallery, painted linoleum overpowers the white of the wall, introducing layers of colour. The artist seeks to integrate colour into the environment and establish a different relationship with place. Visitors or passersby become inhabitants: they question their passage and size up the place, with colour acting as a fault line, engaging the body and the eye. Mat pigments, flat, bright or fluorescent hues, material with ragged edges, a monumental installation and a swarm of painted sticks in the city: the works in the exhibition show how our reference points can be imperiled by the pleasures of colour.

This exhibition was produced during a two-month residency in Alma as part of the program Map des Pépinières européennes pour jeunes artistes, with support from the Conseil des arts et des lettres du Québec and Centre Sagamie.

 

 

 

 

 

peja vignettepng logo-map-2013Logo-SAGAMIE

 

 

Télécharger le  PDF du texte en salle : download2 lp

 

Photos de l'album : Mariane Tremblay




Adoland
Adoland
Caroline HAYEUR (Montréal)
7 avril au 28 mai 2017
Vernissage le vendredi 7 avril 17 h

Description



adoland web



L’exposition Adoland est un portrait contemporain à la lisière du documentaire et de la photographie plasticienne ayant pour terrain la chambre d’adolescent. Sans chercher la scène décalée ou l’image-choc, Caroline Hayeur a activé un va-et-vient dans le temps en s’intéressant à des adolescences ordinaires, actuelles ou passées, et vécues par plus d’une trentaine de modèles.  Au fil de sa tournée à travers le Québec, la série s’enrichit par de nouvelles prises de vue locales qui provoquent une rencontre directe avec la communauté.

On n’échappe pas au cliché des chambres d’enfants ou d’adolescents : débordements, accumulations, désordres en tous genres pour mieux marquer son territoire. Qualifiée d’anthropologie visuelle, cette série photographique poursuit une recherche axée sur le corps social, la question générationnelle et la définition de soi.

Effectuée de 2011 à 2014, l’exposition Adoland a été soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec.


 


 


The exhibition Adoland is a contemporary portrait that straddles the border between documentary and art photography as it explores the bedrooms of teenagers. Without looking for outlandish scenes or shocking images, Caroline Hayeur went back and forth in time, examining ordinary adolescence past and present, as experienced through more than 30 examples. As it travels around Quebec, the series is enriched by local photographs, with direct input from the community.

Clichés associated with the bedrooms of children or teens are unavoidable:  excess, clutter and messes of all kinds to better establish their territory.  As an exercise in visual anthropology, this photo series explores a social entity, the generational question and self-definition.

Compiled between 2011 and 2014, the exhibition Adoland received support by the Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

Télécharger le PDF du texte en salle : download2 lp 


Photos de l'album : Mariane Tremblay




Prenez part à l'exposition Adoland!
Prenez part à l'exposition Adoland!
Caroline HAYEUR (Montréal)
7 avril au 28 mai 2017
Vernissage le vendredi 7 avril 17 h

Description


03 Hayeur ADOLAND


Dans le cadre de son exposition Adoland au centre d’art actuel Langage Plus, l’artiste Caroline HAYEUR (Montréal) vous invite à partager votre adolescence d’aujourd’hui ou d’hier!

En salle vitrine de Langage Plus, Adoland prend la forme d’un « babillard », digne du format d’un écran de cinéma.

Apportez-lui ou envoyez-lui une photo tirée de votre adolescence et voyez-la exposée à Langage Plus!

En personne : 555, rue Collard, Alma
Par courriel : residences@langageplus.com
Pour informations : 418 668-6635 poste 0




Animé par Joomla!