555, rue collard, C. P. 2157
ALMA (QUÉBEC) G8B 5W1
T. 418 668-6635  F. 418 668-3263
INFO@LANGAGEPLUS.COM

HEURES D'OUVERTURE Menu

HEURES D'OUVERTURE

Mardi au samedi : 12 h à 16 h 30

Dimanche : 13 h à 16 h 
Également sur rendez-vous.


[La galerie sera fermée du 21 au 27 décembre et du 30 décembre au 4 janvier.]


Olympiades artistiques

L'impermanence du mouvement
L'impermanence du mouvement
Étienne BOULANGER
19 février au 27 mars 2016
Vernissage le vendredi 19 février 17 h

Description

eti bou web© Étienne Boulanger

Preview: Avantage Mécanique / La loi du récit

Preview: Avantage Mécanique / La loi du récitÀ tous,Petit rappel pour l'ouverture de l'exposition à Langage Plus avec nos amis de L'eau du Bain. C'est ce vendredi à 17h. Mettez vos plus beaux atours.

Posté par Étienne Boulanger sur 17 février 2016
 
Bande Annonce de Récits de Trappe et Autres Situations Boréales

Bande Annonce de Récits de Trappe et Autres Situations Boréales, présenté dans le cadre de l'exposition L'impermanence du Mouvement à Langage Plus Alma, du 19 février au 27 mars 2016. Avec plein de rocks stars tels que: Philippe Boily, Julien Boily, Étienne Boulanger, Pierre Calvé, Yann Dessureault, Jay Gagnon, Oisan Junior Oisan, Renaud Payant-Hebert. Marie Philibert-Dubois, Daniel Chaîney, François Guérin, Bernard Gagnon, Noémie Payant-Hébert, Maxime Tremblay, Tomasz Szrama merci à la La bande Sonimage et Tonight

Posté par Étienne Boulanger sur 10 février 2016

 

Dans cette exposition, Étienne Boulanger tente une singulière association entre l’agir performatif contemporain et la thèse de La Tension Narrative du narratologue suisse Raphaël Baroni. Pourquoi et comment le déploiement du récit permettrait de « tenir en haleine le spectateur ». Hybridant l’art performance, le sport, la cascade et la vidéo, Boulanger insiste sur la relation que l’imaginaire entretient avec le système utopique de certaines performances contemporaines.

L’impermanence du mouvement s’intéresse à cet aspect spécifique de la nouvelle narratologie des années 2000 qui consiste à dépasser les oppositions en les transformant en combinaison. Le corpus d’œuvres propose un déplacement disciplinaire mécanique où le suspense, la curiosité et la surprise participeraient à l’évolution architecturale du geste poétique. 

L’artiste tient à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que La Bande Sonimage de leur soutien.


Photos de l'album : Mariane Tremblay