555, rue collard, C. P. 2157
ALMA (QUÉBEC) G8B 5W1
T. 418 668-6635  F. 418 668-3263
INFO@LANGAGEPLUS.COM

HEURES D'OUVERTURE Menu

HEURES D'OUVERTURE

Mardi au samedi : 12 h à 16 h 30

Dimanche : 13 h à 16 h 
Également sur rendez-vous.


[La galerie sera fermée du 21 au 27 décembre et du 30 décembre au 4 janvier.]

sur fond blanc
sur fond blanc
Aldric MATHIEU (Marseille)
7 avril au 28 mai 2017
Vernissage le vendredi 7 avril 17 h

Description

aldric web

Sans titre / A lino ma non a fresco, 2017. Acrylique sur linoleum et spray paint. Environ 60x40


sur fond blanc

Les différentes propositions de Aldric Mathieu pour l’exposition sur fond blanc déploient un véritable champ d’exploration de l’actualité de la peinture. Sur le lac gelé, c’est une porte peinte plantée dans la neige, dans la galerie, c’est le linoléum peint qui arrache le blanc du mur pour y introduire des strates de couleur. L’artiste tente de tricoter la couleur avec l’ici, de tisser un autre rapport au lieu. Le visiteur ou le passant est amené à se faire habitant, à questionner son passage, à jauger l’espace, la couleur agissant comme une faille, une proposition pour que le corps et l’œil s’y mettent au travail. Pigment mat, en aplat, vif ou fluorescent, matière aux bords déchirés, installation monumentale et bâtons peints essaimés dans la ville : les interventions et les œuvres présentées pour l’exposition rendent compte d’une mise en danger de nos repères par le plaisir de la couleur.

+ Cette exposition a été produite lors d’une résidence de deux mois à Alma avec le programme Map des Pépinières européennes pour jeunes artistes, ainsi qu'avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Centre Sagamie.

 


 

Aldric Mathieu’s works in the exhibition sur fond blanc provide a field for exploring the current state of painting. A painted door stands in the snow on a frozen lake; in the gallery, painted linoleum overpowers the white of the wall, introducing layers of colour. The artist seeks to integrate colour into the environment and establish a different relationship with place. Visitors or passersby become inhabitants: they question their passage and size up the place, with colour acting as a fault line, engaging the body and the eye. Mat pigments, flat, bright or fluorescent hues, material with ragged edges, a monumental installation and a swarm of painted sticks in the city: the works in the exhibition show how our reference points can be imperiled by the pleasures of colour.

This exhibition was produced during a two-month residency in Alma as part of the program Map des Pépinières européennes pour jeunes artistes, with support from the Conseil des arts et des lettres du Québec and Centre Sagamie.

 

 

 

 

 

peja vignettepng logo-map-2013Logo-SAGAMIE

 

 

Télécharger le  PDF du texte en salle : download2 lp

 

Photos de l'album : Mariane Tremblay